576354126

Alors qu'il avait été prévu qu'un référendum sur un statut d'autonomie élargie au sein de l'Ukraine pour le 25 mai, puis avancé au 10 mars, le parlement régional de Crimée a décidé dans une séance historique, cet après-midi de demander à devenir sujet de la Fédération de la Russie, décision qui devra être confirmée par référendum le 16 mars.

La question alternative qui sera posée sera la suivante :

1) Êtes-vous favorable à la réunification de la Crimée à la Russie en ayant le statut juridique de sujet de la Fédération de Russie ?

ou

2) Êtes-vous favorable au rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et pour le statut de la Crimée en tant que partie de l'Ukraine?

Vladimir KONSTANTINOV

Les autorités ukrainiennes ont poussé par leurs actions la Crimée vers la Fédération de Russie. Cela a été expliqué aujourd'hui lors de sa conférence de presse à Simferopol par le président du soviet suprême de la République Autonome de Crimée, Vladimir KONSTANTINOV.

"Avec les nouvelles autorités de l'Ukraine, nous voyons ni dialogue, ni attitude constructive. Tout dialogue est utilisé par eux comme une perte de temps pour prendre des décisions révoltantes. Par leurs décisions, ils nous poussent hors du pays. Ils font tout pour que nous ne nous soyons pas membres de la société qu'ils veulent créer" a-t-il dit.

Par décisions provocatrices, le président de la Rada (le parlement ukrainien) a déposé un projet de loi sur l'adhésion de l'Ukraine au bloc militaire de l'OTAN et une ordonnance du tribunal d'arrêter les chefs de l'autonomie de Crimée. "Est-ce que ce sont des politiques pondérés et sains d'esprit qui comprennent dans quel état explosif pays, vont craquer une allumette à côté ? Est ce que le problème de la Crimée est le problème de KONSTANTINOV ou d'AKSENOV ? Si nous nous retirons, il y en aura d'autres à notre place. La rue les portera", a mis en garde le président.

Le comité de la douma d'Etat de Russie a annoncé cet après-midi que la demande de la Crimée  pourrait être examinée par la chambre basse du parlement russe le 11 mars 2014.

Il faut dire aussi que le gouvernement de Crimée assume désormais l'administration de la région en pleine souveraineté. Aujourd'hui le parlement régional a créé des ministères de souveraineté (justice, intérieur, impôts ...) dont les chefs et les fonctionnaires seront nommés au niveau régional à la place du gouvernement de Kiev.

 

Roustam TEMIRGALIEV

La décision de la Crimée de rejoindre la Russie est entrée en vigueur, le référendum n'est nécessaire que pour sa confirmation, a déclaré le premier vice-Premier ministre de Crimée Roustam TEMIRGALIEV (qui est tatar).

"La Crimée est devenu territoire de la Fédération de Russie", a-t-il dit .

Selon TEMIRGALIEV, les seules formations armées légitimes sur le territoire de la Crimée sont les forces armées de la Fédération de Russie. "Les forces armées de pays tiers ou d'autres Etats seront considérés comme occupantes, avec les conséquences qui s'imposent pour elles", a déclaré le premier vice-premier ministre de la Crimée.

base ukrainienne bloquée par les forces d'autodéfense de la Crimée

Il note que les personnels de l'armée ukrainienne, soit prêtent à nouveau serment, ou bien ils ont la possibilité de partir en toute sécurité pour le continent.

Dans le même temps, comme l'a indiqué TEMIRGALIEV, est entrain de préparer un accord entre la Crimée comme sujet de la Fédération et la Fédération de Russie elle-même, dans lequel seront déterminées les prérogatives de la Crimée, ainsi qu'un certain nombre d'indicateurs économiques.

"Bien sûr, dans le cadre de la Crimée, nous serons dans les conditions économiques de la Russie, par conséquent, dans la zone rouble ", a-t-il dit.

Actuellement , selon TEMIRGALIEV, un grand groupe de spécialistes de la Russie travaille à préparer la Crimée à entrer dans la Russie.

 

entrée du terminal inetrnational

Les militaires de la flotte de la mer noire ont mis cette décision à exécution aujourd'hui vers 16 : 00, en prenant d'assaut le poste frontière "Crimée", dans le port de Kertch d'où partent les bacs reliant la Crimée à la Russie. Ils en ont délogé les gardes-frontières et les douaniers ukrainiens.

Le conseil municipal de Sébastopol, ville jusqu'ici sous administration directe de Kiev, a décidé ce soir de demander à être sujet de la Fédération de Russie et de se rattacher à l'initiative référendaire de la Crimée.

 

Sources :

http://kianews.com.ua/news/vlasti-ukrainy-tolkayut-krym-k-rossii-konstantinov

http://www.pravda.crimea.ua/news/2014/03/06/v-gosdume-planiruyut-predstavit-11-marta-proekt-o-vkhozhdenii-kryma-v-rf

http://sevastopol.su/news.php?id=58319&bcsi_scan_1af1f9d2386ec83c=YxgIA/vZ5VIZaNjaMJnO1LvAmJ54AAAA+4UJ1w==&bcsi_scan_filename=news.php

http://www.rada.crimea.ua/news/06_03_2014_1

http://gazeta.crimea.ua/news/chf-zahvatil-pynkt-propyska-krim-12832