Les SA de l'union européenne du "pravy sektor" occupent des bâtiments publics, refusent de rendre les armes et le responsable de l'organisation à Rovno Alexandre MOUZITCHKO (appelé "Sachko Bely") :

- humilie et terrorise des fonctionnaires, comme le procureur du district de Rovno, le 27 février 2014 ;

1367529

- menace les armes à la main les députés du conseil régional de Rovno, le 25 février 2014

5f5f96e221fee78568ec8daee175f8511393324450

 

Les militants de ce même pravy sektor de la région de Kiev, ont envahi, armé et encagoulé le 5 mars 2014, le conseil de district de Vassilkov. Leur but but : obtenir sous la pression, la démission des députés du parti des régions (le parti de Ianoukovitch).

138

 

Ils sont, à Dnepropetrovsk, allé tenter de terroriser le député prorusse au parlement ukrainien Oleg TSAREV

1360582

 

Ils ont, le 22 février tabassés le député du Parti des régions Vitali GRUCHEVSKI

383943967

 

Ils ont saccagé l'immeuble du comité central du Parti communiste ukrainien (qui n'a participé à aucun gouvernement depuis l'indépendance de l'Ukraine), le 22 février 2014, ainsi que d'autres immeubles de ce parti dans les provinces de l'ouest et du centre du pays (à Lvov, Loutsk, Rovno ...).

ukraina

 

Les actions du "pravy sektor" ont fait tâche d'huile, étant donné que le candidat à l'élection présidentielle et député du parti radical Oleg LYACHKO, homme du maïdan a, le 9 mars au soir, monté une embuscade contre le député régional prorusse de Lugansk KLINTCHAEV, avec l'aide du chef de la police de la région.

zagrugennoe_3

Tous ces faits n'ont conduit à aucune poursuites. Dans la démocratie du "maïdan" il est interdit d'interdire, surtout aux miliciens nostalgiques des bandes armées pro-allemandes conduites pendant la guerre par Stepan BANDERA et Roman CHUKHEVITCH. Ils terrorisent leurs véritables opposants (et non les pleûtres ralliés au nouveau pouvoir, qui se sont cachés derrière leurs maîtres oligarques et leusr millions).

 

Par contre, tous ceux qui s'opposent vraiment au maïdan font l'objet d'une féroce répression :

- Pavel GOUBAREV, le chef de la contestation à Donetsk, qui avait occupé les bureaux du gouverneur la semaine dernière a été arrêté le 6 mars par le SBU (service de sécurité de l'Ukraine, héritier du KGB en Ukraine) et les spetsnaz à son domicile. Il a tout de suite été envoyé à Kiev et incarcéré pour atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine (art. 110, 2. du code pénal), actions menant à un coup d'Etat (art. 109, 2. du code pénal), occupation d'un bâtiment public (art. 341 du code pénal) ;

Pavel GOUBAREV

- Arsene KLINTCHAEV, le député régional, chef de la contestation de Lugansk, après avoir été tabassé par les nervis du maïdan a été arrêté le lendemain par le SBU et emmené à Kiev pour être incarcéré, lui aussi pour  action ayant pour but de provoquer un changement par la force du pouvoir ou un coup d'Etat (art. 109, 1. du code pénal), organisation de désordres de masse (art. 294 du code pénal), injure aux symboles nationaux (art. 341 du code pénal), occupation d'un bâtiment public (art. 341 du code pénal). Tout cela pour avoir pris et occupé pendant une demi-journée le conseil régional de Lugansk et y avoir déployé le drapeau russe à coté du drapeau ukrainien ;

Arsene KLINTCHAEV

- Mikhaïl DOBKINE, ancien gouverneur de Kharkov et chef du courant prorusse dur du parti des régions, candidat à l'élection présidentielle a été arrêté hier soir par le SBU et incarcéré à Kiev pour appel à porter atteinte à l'intégrité territoriale (art. 110, 1. du code pénal), pour des propos tenus lors d'un colloque à Kharkov le 12 février 2014, dans lesquels il appelait à la fédéralisation du pays.

Mikhaïl DOBKINE avec les Berkout

 

Les  "libéraux" et "démocrates" du maïdan jettent en prison ces hommes pour des délits pour lesquels ils décorent les leurs et ont été eux-mêmes amnistiés par IANOUKOVITCH.

Tous ces prisonniers politiques du nouveau pouvoir ont trois points communs : être russophones, être des patriotes fermement opposés aux nationalistes ukrainiens, être pour la fédéralisation du pays. Quand à Mikhaïl DOBKINE il était le seul à pouvoir être un candidat antimaïdan crédible et sans compris pour la partie Est et Sud de l'Ukraine, ce qui n'est pas le cas de son opposant au sein du parti des régions TIGUIPKO, un "mou" qui cherche des compromis avec maïdan.

L'élection présidentielle du 25 mai sera décidément une farce électorale, destinée à ratifier le coup d'Etat de l'union européenne du maïdan.

Enfin, ne vous étonnez pas si ces informations ne se trouvent pas dans la presse française. Bizarre, non ?

 

Source :

http://korrespondent.net/ukraine/comunity/3317354-eto-byla-oshybka-sashko-bylyi-rasskazal-pochemu-yzbyl-prokurora

http://uapress.info/ru/news/show/17215

http://korrespondent.net/ukraine/politics/3315536-boevyky-pravoho-sektora-vorvalys-na-zasedanye-rady-v-vasylkove

http://korrespondent.net/ukraine/politics/3309871-razghromlena-shtab-kvartyra-kpu-v-kyeve-smy

http://lb.ua/news/2014/02/22/256645_razgnevannaya_tolpa_poymala_pod_radoy.html

http://news.bigmir.net/ukraine/799739-Deputat-iz-Luganska-o-Ljashko--v-sledujucshij-raz-on-poluchit-pulju-v-lob

http://www.unian.net/politics/895211-sbu-deputat-oblsoveta-planiroval-zahvatit-v-luganske-upravleniya-sbu-i-mvd.html

http://delo.ua/ukraine/v-donecke-arestovan-za-separatizm-samoprovozglashennyj-gubernato-229324/