Pyatt et Iatseniouk

Arseny Iatseniouk, protégé des USA et du grand capital polonais (son ascension politique a été financé par le milliardaire polonais, sous-traitant principal de l'industrie automobile allemande dans son pays  Zbigniev Drzymala)  a présenté sa démission au parlement ukrainien, hier après-midi. Cette décision était le résultat de la sortie des partis UDAR! (de Vitali Klitschko) et SVOBODA (d'Oleg Tiagnibok) de la coalition et des pressions de Piotr Porochenko qui veut des élections anticipées, les plus rapides possibles , afin d'avoir une majorité lui étant acquise.

L'ambassadeur des États-Unis Jeffrey Pyatt, qui est le parrain politique d'Arseny Iatseniouk depuis au moins l'été 2013 (Iatseniouk avait alors fait la tournée des grands ducs à Washington), pris à son désespoir, a craché le morceau, devant la TV ukrainienne 112 :

"Les États-Unis ont fait de gros investissements politiques en Ukraine. Et maintenant je suis inquiet, par la démission, hier, du gouvernement. Cela se passe au moment où se préparent des paquets de crédit de plusieurs milliards de dollars."

"N'importe quel gouvernement élu constitutionnellement doit faire de sérieuses réformes économiques. Je rappelle qu'il existe des exigences du FMI, et la nécessité de suivre cette voie, surtout quand les premières mesures sérieuses ont été prises."
La feuille de route est donc donnée : L'Ukraine a ordre de continuer dans les réformes libérales et dans la casse des salaires, quelle que soit la couleur du prochain gouvernement. Les ukrainiens des classes populaires sont donc prévenues par le maître de leur pays.

 

Source :

http://korrespondent.net/ukraine/politics/3397310-ssha-obespokoeny-otstavkoi-yatsenuika