img_00118181_orig

Des investisseurs israéliens ont l'intention de relancer la production de volailles dans la presqu'île a déclaré, le 15 août, le ministre de l'agriculture de la république de Crimée Nicolas Poliouchkine. Selon les informations du ministre criméen la réalisation du projet de complexe de volailles qui "mettra fin au déficit de production dans le secteur de l'œuf", devrait être mis en œuvre, sur la base du sovkhoze-usine "Evpatoriïski" dans le district de Sakski.

Poliouchkine a expliqué que l'ancien sovkhoze militaire "Evpatoriïski" a en propriété plus de 4,5 hectares de terre, mais, depuis déjà 10 ans elle est en "complet abandon", "tout ce qui pouvait être pillé, volé, découpé en métal a été volé et a été creusé". Il a également souligné que la région d'Evpatoria est la plus adaptée pour l'élevage de la volaille. "A l'époque soviétique, il y fonctionnaient trois élevages de volailles, car la région a le plus grand nombre de jours d'ensoleillement et la haute température moyenne", a dit le ministre.

Les sanctions imposées par la Russie à l'importation de produits occidentaux vont favoriser le développement des relations entre la Russie et Israël dans le domaine de l'agriculture, comme l'a déclaré le ministre israélien de l'agriculture Yair Shamir (fils d'Ytzhak Shamir et membre du parti russophone de droite d'Avigdor Lieberman Israel Beitenou) :
"C'est une occasion unique pour nous et pour le marché russe. En effet, nous pouvons lui offrir une gamme de produits beaucoup plus large, que celle sur laquelle il pouvait compter. Plus de fruits tropicaux et d'autres produits. En outre, nous disposons déjà d'une bonne expérience. Au cours des dernières années, nos exportations vers la Russie de pommes de terre et d'autres productions agricoles ont été multipliées par trois. Cela montre que les clients russes apprécient nos produits. Donc, c'est pour nous une chance inespérée."
La haute technologie israélienne est déjà mise en œuvre dans la production de produits laitiers sur le nouvel complexe de transformation des produits laitiers "Petrovski" dans la région de Saint Petersbourg. Sur la file d'attente on a la  création d'une ligne de transformation de lait de chèvre dans la région de Vologda. Pskov va remplacer les pommes de terre polonaises par des israéliennes.
On attend les réactions de l'union européenne et des USA, vis-à-vis des initiatives de leur allié....
Sources :
http://izrus.co.il/dvuhstoronka/article/2014-08-17/25239.html
http://9tv.co.il/news/2014/08/17/183115.html