larry summers

L'ex-secrétaire au trésor de Bill Clinton et conseiller économique de Reagan et d'Obama, juqu'en 2010 et ancien chef-économiste de la banque mondiale dans les années 80-90 Larry Summers était présent au 11 eme forum YES (Yalta Européen Support), délocalisé cette année de Crimée à Kiev les 12 et 13 septembre.

Selon lui, l'Occident doit, dès que possible fournir les fonds nécessaires à l'Ukraine, parce que si on attend il faudra beaucoup plus d'argent, car des failles peuvent apparaître dans le système bancaire ukrainien. Et Kiev sera à court d'argent pour les résorber.

"Je ne pense pas que les États-Unis peuvent faire de plus sage investissement, que de verser de l'argent à l'Ukraine. C'est exactement comme quand le président des États-Unis Harry Truman a versé de l'argent dans le plan marshall" a dit Summers.

Il a également ajouté que le montant qui est maintenant nécessaire à l'Ukraine, ce n'est rien pour les grandes économies des États-Unis et de l'UE.

"En même temps, si la sécurité dans l'Est de l'Europe sera mise en doute, cela va coûter cher", a ajouté Summers.

Cependant, il a également expliqué pourquoi Washington et Bruxelles ne sont pas pressés d'allouer à Kiev une aide financière. Selon lui, l'Ukraine a déjà reçu dans le passé, des sommes importantes de l'Occident et les a utilisé de manière inefficace.

"L'ukraine doit prendre des engagements pour utiliser cette ressource de manière appropriée. L'inefficacité de l'utilisation des sommes d'aide précédentes a conduit à ce qu'il y ait des craintes concernant l'argent, qui seront versées maintenant", a expliqué l'économiste ultra-libéral. Il faut savoir que l'aide en question est celle qui avait été versée au gouvernement d'Ioulia Timochenko en 2008-2009 par le FMI, la Banque mondiale et l'UE et avait été principalement utilisée pour baisser les tarifs d'électricité et de chauffage, mesure qualifiée, à l'époque de "populiste" par l'UE et... Arseny Iatseniouk qui avait quitté la coalition pour fonder son propre parti le "front du changement" (Front Z'min).

Summers, élève de Milton Friedman, emboîte le pas de George Soros qui avait déjà appelé en mars à un plan Marshall pour l'Ukraine. Belle unanimité.

 

Source :

http://lenta-ua.net/novosti/politika/73166-summa-neobhodimaya-ukraine-nichtozhna-dlya-krupnyh-ekonomik-ssha-i-es-ekspert.html