thumb-big-340x237-8009

Alors que le pro-russe Guennadi Kernes est de retour à la mairie après une tentative de meurtre au mois d'avril (la police  n'a officiellement trouvé aucune piste), que Mikhail Dobkine, vis-à-vis duquel un non-lieu a été prononcé pour les accusations de "séparatisme", a repris son siège au conseil régional, les relations se tendent de plus en plus entre les collectivités locales tenues par le courant pro-russe "dur" du parti des régions (le parti de Ianoukovitch) et les représentants du pouvoir central et de ses nervis, dans la main du ministre de l'intérieur Arsen Avakov, passé du parti "bat'kivchtchina" de Ioulia Timochenko au "front populaire" de la clique Iatseniouk-Tourtchinov.

300 militants de la branche régional de "maïdan" ont fait le siège de l'administration présidentielle à Kiev et exigent la dissolution du conseil municipal de Kharkov et la révocation de Guennadi Kernes. Ils ont été reçus hier soir par le chef de l'administration présidentielle. Cette action fait suite à la tentative de lui faire signer sa démission sous la pression en faisant le siège de l'hôtel "national" où il réside actuellement.

L'ex-gouverneur de la région Mikhaïl Dobkine, député au conseil régional et candidat à la rada sur la liste du "bloc d'opposition" (l'une des listes issues du parti des régions) a fait un coup d'éclat lors de la dernière session du conseil régional de Kharkov en faisant rejeter par l'assemblée un projet de financement des unités de "défense territoriale" (les volontaires de maïdan auxquels on donne une arme et un uniforme) avec l'argument : "Si nous sommes en guerre, alors pourquoi faisons-nous des élections, pour lesquelles on va dépenser un milliard de hrivna (environ 700 millions $). Si c'est la guerre, pourquoi cet argent n'est-il pas orienté vers la défense ?". Ceci lui a valu une accusation de "collaborateur" par le gouverneur, un satrape d'Avakov , Igor Balouta.

Enfin, il faut noter une intensification des bagarres de rue entre pro et anti-maïdan, des vandalisme contre les statues de Lénine ou d'autres chefs soviétiques et une augmentation du nombre d'attentats des partisans de novorossia (qui n'ont fait aucune victime) contre les locaux des partis pro-maïdan, des entreprises de l'oligarque Kolomoïski, qui est le grand financeur de maïdan et de la plupart des einsatzgruppen opérant dans le Donbass (on compte 3 explosions par semaine depuis le début du mois de septembre). Les dernières en date ont eu lieu hier soir :

fUR3OkOlfJc

- à 2:45 une roquette a été tirée contre les locaux du candidat à la députation "Euromaïdan" Oleg Golobkov, qui servait aussi de lieu de stockage d'aide pour les einsatzgruppen ukrainiens dans le Donbass (nourriture, vêtements chauds, gilets pare-balle) ;

1

- à 4:30 une autre roquette a été tirée contre un distributeur de billets appartenant à la "privatbank" de Kolomoïski se trouvant contre un supermarché.

 

Sources :

http://vesti.ua/kiev/70899-harkovskie-aktivisty-perekryli-krewatik

http://vesti.ua/harkov/70676-k-kernesu-prishli-s-trebovaniem-ujti-s-posta-mjera

http://vesti.ua/harkov/71064-kandidat-v-nardepy-svjazyvaet-napadenie-na-ego-ofis-s-volonterskoj-dejatelnostju

http://dozor.kharkov.ua/events/chp-criminal/1154337.html

http://dozor.kharkov.ua/events/chp-criminal/1154271.html