1390744724_leningradsko_novogorodskaya_1_600x385

Le "Comité d'Etat de la radio et de la télévision" (équivalent du CSA) ukrainien a envoyé aux chaînes de télévision et de radio une "recommandation" concernant les 70 ans de la libération du territoire ukrainien par l'armée rouge, qui tient du plus pur révisionnisme

Ce texte leur ordonne de ne pas utiliser le terme de «libération des envahisseurs» lors de la couverture des événements 70-ème anniversaire de la libération de l'Ukraine de l'occupation nazie. «Le terme de «libération» se réfère à la liberté et en 1944, l'Ukraine n'est pas devenue libre. La liberté a été obtenue par la volonté du peuple ukrainien seulement après le 24 août 1991, la libération de l'Ukraine s'est produit seulement avec l'effondrement de l'Union Soviétique».

En outre, les journalistes sont avisés de ne pas oublier de mentionner dans les programmes traitant de cette question que l'OUN et de l'UPA ont également participé aux hostilités . En particulier, il est recommandé de communiquer avec aux lecteurs et aux téléspectateurs l'idée que la "victoire sur les occupants nazis est la réalisation commune de la coalition anti-hitlérienne et des mouvements de libération".

Il faut rappeler que l'UPA (Armée insurrectionnelle ukrainienne) a été créée par les allemands en Pologne occupée entre 1939 et 1941, qu'elle a commis des exactions et participé à l'extermination des juifs en Ukraine et en Biélorussie, qu'elle a engendrée la division SS "galitchina" de sinistre mémoire. Et qu'après Stalingrad, elle est passé au service des américains jusqu'en 1953.

 

Source :

http://timer.od.ua/news/smi_prosyat_otkazat_sya_ot_termina_281.html