Silah-Düşkünü-Ramzan-Kadyrov-2005

 

Le site internet russe "kavkazski ouzel" a rapporté l'arrestation musclée d'une jeune fille à Grozny, portant un voile cachant son front et et son menton. Au sujet de cette affaire, le porte-parole du ministère de l'intérieur russe en République de Tchétchénie a déclaré : "Les forces de l'ordre ont procédé et vont procéder à des mesures préventives pour identifier les adeptes du wahhabisme. Le wahhabisme et l'extrémisme n'ont pas de place sur notre terre. Tout comme n'a pas de place celui qui, extérieurement, essaie d'être comme les wahhabites"

Devant les rumeurs de jeunes filles enlevées pour port du voile islamique (hidjab) véhiculés par les réseaux sociaux, Ramzan Kadyrov a répondu sur son compte instagram, le 17 septembre :

"Ces derniers temps, les utilisateurs de réseaux sociaux sont envahis par la passion, affirmant que la Tchétchénie interdit aux jeunes filles de porter le hidjab. Ils disent que les filles en hidjab sont sorties des madrasa et contrôlées !! Si les auteurs ont connu au moins un tel cas, qu'ils le signalent!"

"Le hidjab est porté par chaque musulmane, car c'est un devoir. Mais nous ne laisserons personne cacher son visage, envelopper son menton. C'est à partir de cela qu'ont commencé ceux qui ont mis des bombes dans les rues de Grozny. Notre position de principe est :  ne laisser aucune personne, jamais, non seulement être wahhabite en Tchétchénie, mais aussi ne pas le laisser leur ressembler ! Je dis encore une fois que toute tentative de semer les graines du wahhabisme, sera consciencieusement éliminée."

Cela change des hommes politiques français qui n'ont même pas le courage de faire appliquer la loi sur le voile intégral, de peur de se faire traiter d'islamophobes ou de s'aliéner une clientèle électorale.

 

Source :

http://chechnya.kavkaz-uzel.ru/articles/249331/

http://www.newsru.com/russia/18sep2014/chech_1.html